Glace aux fraises

Publié le par olfa


  Glace aux fraises tagada

Glace aux fraises tagada


Glace aux oeufs


Pour cette recette : un demi litre de lait - 50 gr de sucre - 4 jaunes d'oeufs - 200 g de fraises tagada - 2 dl de crème fraîche liquide à 35% - 2 g de farine de caroube non torrefiée (facultatif)

 
Tagada tagada tagada tsoin tsoin. C'est bon,simple et c'est fastoche.

 
 
 

Progression

     
 
 1. Peser les fraises tagada et éloignez les enfants. Garder 50 g de fraises pour mettre dans la glace en fin de prise.
 
 2. Hachez grossièrement les dites fraises
 
 3. Faire chauffer le mélange lait + crème sans aller jusqu'a l'ébullition et ajouter les fraises tagada.
     
 
 4. Laissez les ramollir.
 
 5. Verser une moitié du mélange sur le mélange jaunes d'oeufs-sucre
 
 6. Mélanger le tout dans la casserole
     
 
 7. cuire à feu doux comme pour une crème anglaise
 
 8. Mixer
 
 9. Filtrer
     
 
 10. Passer en sorbetière
 
 11. Lorsque la glace est prête ajouter 50 gr de fraises tagada coupées en petits morceaux
 
 12. et laissez les s'engouffrer lentement, puis placez dans une boîte et mettre au congélateur
   
 

Pour conclure

OH, le chef n'a pas mis de farine de caroube dans sa glace..? Il ne serait pas malade ? Non je vous rassure, la gélatine contenue en quantité dans les fraises elles mêmes suffisent à apporter le texturant utile, . La glace est tres crémeuse, cependant il sera nécessaire quand même de la sortir du congélateur un petit moment avant de servir (ce qui n'est pas indispensable avec la farine de caroube).
Les petits bouts de fraises mis à la fin permettent de retrouver le petit coté acidulé de la friandise. Amusant.

Trés fun pour les gouters d'enfants.

et on termine avec le dernier couplet du tango de l'ennui" de François Béranger.

La morale de ce tango, tout à fait utopique,
C'est que c'est pas interdit de rêver
C'est que si tous les prolos, au lieu d'aller pointer,
Décidaient un jour de s'arrêter,
Et d'aller prendre leur pied où c'que ça leur plairait
Ce serait bien moins polluant que l'ennui,
Y'aurait plus de gars comme moi, comme j'étais autrefois
Qui se répétaient tous le temps pour tuer le temps.
Anastasie, l'ennui m'anesthésie...


Publié dans recette

Commenter cet article